Sources

Le THEATRE DES SENS s’inscrit dans la tradition des studio-théâtres et théâtre-laboratoires qui se sont notamment développés à la fin du XIXème siècle puis tout au long du XXème siècle en Europe, Russie Occidentale, Amérique du Nord et Japon.

Biomécanique - la Marche


Les directeurs artistiques, pédagogues et théoriciens du théâtre, de la danse, du mime et du mouvement qui ont pu être une source de réflexion ou d’inspiration pour le THEATRE DES SENS sont de fait nombreux.
Ainsi pour les metteurs en scènes, chorégraphes, scénographes, pédagogues et théoriciens de la scène qui ont pu avoir une influence sur le travail développé, il faudrait citer par leur nationalité et dans toute leur diversité : les français : Copeau, Artaud, Jouvet, Decroux, Lecoq, Mnouchkine, Vilar, Vitez, Régy, Chéreau, Py, Obadia, Marin, Prejlocaj, les russes : Stanislavsky, Chekhov, VakhtangovMeyerhold, Vassiliev, les allemands : Piscator, Reinhardt, Brecht, Wagner, Stein, Grüber, Müller, Ostermeier, Goebbels, Bausch, les polonais : Kantor, Grotowski, Lupa, Warlikovski, les italiens : Strehler, Fo, Bene, Barba, les anglais : Craig, Brook, Warner, Donnellan, les suisses : Appia, Novarina, Thierrée, les belges : Fabre, Cassiers,  les hongrois : Laban, les tchèques : Kylian, les états-uniens : Duncan, Füller, Graham, Wilson, Schechner, Beck, Richards, les grecs : Kokkos, les canadiens : Chouinard, les libanais : Mouawad,  les japonais : Hijikata, Amagatsu, Hikeda.

[slideshow_deploy id=’326’]


Pour la pratique corporelle, du mouvement et de la danse il faudrait citer :  Delsarte, Dalcroze, Alexander et Feldenkraïs, ainsi que l’exercice du Yoga, et l’influence du Buto et de la danse-contact.

Pour la pratique vocale : le chant lyrique, la psalmodie, le chant vibratoire,  les work-songs et slave-songs, le Gospel, le Blues et le Blues-Rock ainsi que le Sprechgesang, et le  parlé-chanté.


Pour l’écriture dramatique : Eschyle, Sophocle, Euripide, Homère, Marlowe, Shakespeare, Racine, Molière, Corneille, Tchekhov, Erdmann, Büchner, Brecht, Müller, Weiss, Bernhard, Schwabb, Jarry, Claudel, Genet, Becket, Koltès, Py et Mishima.
Pour l’écriture poétique, romanesque, philosophique et scientifique: Pascal, Montaigne, Sade, Laclos, Diderot, Baudelaire, Flaubert, Rimbaud, Dostoïevski, Nietzsche, Freud, Jung, Blanchot, Céline, Artaud, Camus, Byron, Shelley, Carol, Orwell, Herbert, Dick…


Pour la réalisation cinéma (ou audiovisuelle) : Eisenstein, Vertov, Tarkovski, Griffith, Lang, Mürnau, Herzog, Wenders, Fassbinder, Welles, Cimino, Kazan, Altman, Lumet, Allen, Chaplin, Keaton, Soderbergh, Fosse, Wilder, Aldrich, Wise, Lynch, Fincher, Cronenberg, Bergman, Wajda, Zulawski, Polanski, Kubrick, Boorman, Hitchcock, Olivier, Losey, Lean, De Palma, Greenaway, Scott, Branagh, Nolan, Ritchie, Rosselini, Fellini, Leone, Bertolucci, Pasolini, Scola, Visconti, Antonioni, Belocchio, Sorrentino, Coppola, Scorsese, Ophüls, Cocteau, Bresson, Clouzot, Marker, Tati, Depardon, Melville, Chéreau, Desplechin, Bonello, Carax, Audiard, Almodovar, Amenabar, Bunuel, Iñarritu, Kurosawa, Mizogushi, Wakamatsu, Masumura, Oshima, Ki-Young, Ki-Duk, Sang-Soo…

Toutefois,  le projet du THEATRE DES SENS ne se limite pas à l’exposé de ses multiples sources ou influences, il a son identité propre et des fondements singuliers, tant en matière de travail que de recherche et création artistique…

"Rien n'existe dans la conscience qui n'ait existé dans les sens"